Forum Rover MG Communauté Francophone
17 Août 2018, 22:28:45*

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nous Sommes Paris :larme:
avancéeFaire une recherche  
Pages: 1 [2] 3   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: [75 CDTI MK1] - (Mécanique) : Fuite sur turbo  (Lu 910 fois)
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #15 le: 26 Juin 2018, 08:19:26 »

En général,  rien ne bouge... sauf les joints du coude de l'échangeur.
Pour la durite du filtre pcv, effectivement c'est celle-là, elle est juste emboîtée et il n'y a aucune pression à cet endroit.
Journalisée
Orgiswing
Commandant Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3397


« Répondre #16 le: 26 Juin 2018, 10:41:02 »


En ce qui concerne la sécurité, les liaisons au sol et le freinage, tout est changé...


As-tu changé les canalisations de freins?
Comme beaucoup d'Anglaises, elles sont en métal. Et la corrosion se régale.
Je peux même te dire que derrière le réservoir de carburant, dans les angles en haut, certaines de ces canalisations vont au bord de la rupture, voire jusqu'à la fuite, sans qu'on s'en rende compte.
Journalisée

Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire faire le jour même par un autre !
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #17 le: 26 Juin 2018, 11:15:54 »

Bonjour Orgiswing,

Merci pour cette précision, j'ignorais cette particularité sur nos Rover.

Du coup, je vais jeter un oeil avant de remonter le moteur, car si je dois encore tout sortir pour accéder au module ABS, ça va pas le faire.

Pour l'instant, je n'en suis encore qu'au compartiment moteur, j'ai inspecté et nettoyé toutes les durites, les étriers et les canalisations de freinage jusqu'au centre de la voiture, tout est nickel.

A l'arrière, je vais également démonter le berceau pour voir l'état des bras. Ils sont mal fichus, ils retiennent l'eau et sont très exposés.
S'ils sont pourris, je vais les devoir les changer...  :roll:

Yannick
Journalisée
Orgiswing
Commandant Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3397


« Répondre #18 le: 26 Juin 2018, 12:56:04 »

Les canalisations concernées sont celles qui vont de l'avant à l'arrière de la voiture.
Vu ce que tu fais, c'est une rigolade à changer pour quelqu'un comme toi. Et en plus pour une bouchée de pain. Le recuit vaut que dalle. Ou si peu.
Seule chose, avoir l'outillage pour faire les embouts ronds. Ou comme moi, tuyaux faits chez Pneumatech pour 67€!

J'avais lancé une alerte là-dessus, car le coude côté gauche au dessus du réservoir avait carrément cassé quand j'ai voulu en vérifier l'état. Et ce, en y touchant à peine.
Et pourtant cette voiture a toujours couché en garage chauffé. J'avais imaginé à l'époque l'état de celles qui passaient leur dehors.

Journalisée

Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire faire le jour même par un autre !
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #19 le: 26 Juin 2018, 15:51:16 »

Merci, je regarde dès que je peux passer dessous, l'avant est sur chandelle et je doute que ma fosse soit assez longue pour y voir correctement.
Avec la C2, j'y vois tout, mais c'est un suppositoire de bus.  :lol:
Quand j'aurai remis le berceau, je pourrai l'avancer un peu avec la grue d'atelier...

Yannick
Journalisée
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #20 le: 27 Juin 2018, 09:39:41 »

Vu ce que tu fais, c'est une rigolade à changer pour quelqu'un comme toi.

Merci Orgiswing, mais je n'ai aucune connaissance particulière dans le domaine de la mécanique et ce n'est pas toujours une partie de rigolade  :lol:
Ce sont vos conseils avisés, les tutos parfois très détaillés (pas tous) et le Rave qui font que je me lance.

C'est pour cette raison que je poste un peu, pour apporter ma pièce à l'édifice, ne pas juste venir chercher l'information et me sauver sans indiquer si et comment le problème a été résolu.
Même si mes sujets n'intéressent pas forcément quelqu'un maintenant, un jour, ce quelqu'un sera content de visualiser la chose.
Mais je me freine un peu, après avoir contrôlé le démarreur, l'alternateur, la pompe haute pression, la pompe de direction assistée, le compresseur de clim, effectué le changement de tous les silent-blocs, etc...
Je pourrai en remplir des pages...  :wink:

Yannick




Journalisée
Lambretta51
Sergent Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 371



« Répondre #21 le: 27 Juin 2018, 11:13:53 »

Et n'oublie pas de mesurer les portées du vilebrequin 😜 avant de remettre le moteur en place.
Journalisée
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #22 le: 27 Juin 2018, 11:58:42 »

Tu as raison, il doit me rester de quoi faire du plastigage quelque part...  :D
Journalisée
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #23 le: 29 Juin 2018, 10:50:30 »

Bonjour,

Pour ceux qui n'ont jamais vu la différence entre les deux types de filtres PCV.
Le boitier.

Le filtre d'origine avec ses joints.

L'alternative BMW, avant un retour au filtre d'origine.


Je monte le filtre d'origine, quitte a le changer toutes les deux vidanges.

Yannick
Journalisée
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #24 le: 29 Juin 2018, 11:24:44 »

Pour en revenir au post original, quelques précisions sur ma méthode lors de la mise en route après changement de turbo.

- Avant de placer le turbo sur le collecteur, verser de l'huile neuve dans l'arrivée du lubrifiant en partie haute, là où se visse le raccord Banjo et le faire tourner manuellement afin de lubrifier les paliers.
       - Si le turbo tourne sans huile au démarrage, les paliers vont surchauffer en attente que la pression d'huile monte.
- Monter le turbo et raccorder les durites d'huile et d'air.
- Vidanger le moteur, changer le filtre à huile et remplir avec de l'huile préconisée.
- Débrancher le capteur d'arbre à came pour empêcher le moteur de démarrer.
- Tirer le démarreur jusqu'à au moins obtenir l'extinction du voyant d'huile, il s'éteint vers une valeur approximative de 0.3 bars.
- Replacer le capteur d'AaC et démarrer sans monter le régime, l'huile placée au préalable dans le turbo et la petite montée en pression permettent une lubrification quasi instantanée.
- Certains ne rebranchent le raccord banjo qu'après avoir attendu que l'huile s'écoule en tirant le démarreur.
       - Mais vu l'accès au raccord et la quasi impossibilité d'y placer un récipient, j'ai remplacé cette étape par celle suscitée.

Cette précaution est également valide lorsque le moteur n'a pas tourné depuis longtemps, pas seulement pour le turbo.

Yannick

Journalisée
nikolay
Sergent Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 470

La passion, la raison


WWW
« Répondre #25 le: 12 Août 2018, 21:23:33 »

Salut les amis,
Hier j’ai remplacé un turbocompresseur sur une rover 75, 320 000 km, le turbo d’origine a envoyé plus de deux litres d’huile dans l’échangeur, sinon l’axe n’a pas du jeu excessif.
Je me demande si je peux recycler cette pièce moi-même, il faut probablement juste changer le joint spy, par contre si je démonte les turbines je devrais sûrement faire un équilibrage?
Au pire je vais le garder et le faire recycler par un pro si le prix me convient 😊😊😊
Journalisée

Heberger image
gisele
Membre ressource
*

Évaluation: +4/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2662


« Répondre #26 le: 12 Août 2018, 23:21:36 »

Bonjour.
Vu le prix des turbos sur Ebay, je ne me casserais pas le chou....
Tu peux aussi acheter un kit CHRA, comme ça par exemple: https://www.turbomoteur.fr/vl/31/498/rover-75-cdt.htm
gisele
Journalisée
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #27 le: 13 Août 2018, 00:06:19 »

Pour mon Mitsubishi d'origine en version neuve, j'ai réglé la somme de 230€ + 35€ de frais de port chez Mambatek.

Yannick
Journalisée
nikolay
Sergent Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 470

La passion, la raison


WWW
« Répondre #28 le: 13 Août 2018, 00:31:39 »

Merci pour les liens.
Le turbo que j’ai mis est d’occasion pour moins de 150€ et marche impeccablement bien .
En général quand j’achète une 75 pour 250€, un turbocompresseur à 350€ c’est exorbitant comme prix 😋😋😋
Journalisée

Heberger image
Ch'Ticostarmoricain
Sergent-Chef Roveriste
*

Évaluation: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 659


« Répondre #29 le: Hier à 17:08:39 »

Premiers tours de roues depuis le démontage complet.

Démarrage au premier coup et ralenti stable, montée tranquille en température sur le ralenti avant de prendre la route.
Les légères montées en régime pour roder un peu et laisser monter le turbo en température laissent présumer un fonctionnement normal de celui-ci, aucun bruit n'est audible.

Cette période de montée en température durant quelques dizaines de kilomètres, m'ont permis de tout tester tranquillement, freins, amortisseurs, direction, puis arrêt pour vérification sous le capot des fuites éventuelles.
Eau, huile, circuit de direction assistée et surtout pompe haute pression, tout est Ok.

Donc, reprise du test et montées progressives dans les tours en partant de bas, excellentes reprises sauf que, une dernière montée en rentrant, je suis monté à 3000Trs en pleine charge, dés ce régime passé, un bruit assez fort de chien enroué hurlant à la lune s'est fait entendre, le moteur continuant à monter allégrement.
Coupure immédiate des gaz et retour instantané à la sérénité... pas de témoin alertant d'un danger quelconque.

J'avais l'impression que le bruit coïncidait avec l'ouverture du régulateur de pression, mais il est impossible que ce soit audible de l'extérieur, vu que les gaz sont juste déroutés directement vers l'échappement.

Retour tranquille à la maison et creusage de tête.

Un turbo pourri, je ne crois pas, les poussées franches trahissent sa bonne volonté.
J'ai pensé à un des Serflex de durite mal serré, qui laisserait passer l'air sous forte pression, façon ballon de baudruche à qui l'on fait faire des pêts...
Collecteur fissuré qui ne résiste plus à une certaine pression.

Je ne veux pas tout démonter maintenant, parce qu'il tombe des cordes chez nous.

Le problème, c'est que j'ai tellement démonté et restauré de pièces que je ne sais pas où commencer (Alternateur, compresseur de clim, pompe à vide, pompe haute pression, pompe à eau, turbo, courroies et galets) Sans compter les modifs, obstruction de la vanne Egr et arrivée d'air agrandie.

Je crois que c'est cette dernière modif que je vais vérifier en premier, car pour obtenir une surface d'ouverture plus grande, j'ai enlevé le renfort central de l'embouchure (La vis du milieu, l'étranglement obturait la moitié de l'admission d'air). J'avais pensé réunir les deux lèvres pour les maintenir écartées et renforcer ainsi l'ensemble, mais je ne l'ai pas fait.

Croyez vous que l'aspiration soit suffisamment forte pour créer la mise en vibration de ces lèvres rendues souples, provoquant le bruit, façon trompette :buzzgreen:, je sais, c'est pas une trompette, mais après le temps passé sur la voiture, la satisfaction que tout tourne bien jusqu'à la venue de ce bruit de M..., je suis capable d'en jouer un morceau façon Sidney Buchette.

Bref, si l'on pense que tout ce qui va dans le moteur passe par ce petit trou, on peut aisément penser qu'il manifeste bruyamment sa douleur...  :D

Je démonte et renforce le centre demain.

Yannick



Journalisée
Pages: 1 [2] 3   Haut de page
Imprimer
Aller à: